Retrouvez ici notre glossaire des termes scientifiques utilisés par nos rédacteurs, chercheurs et médecins, sur la maladie d’Alzheimer :

/ A

Acétylcholine : neurotransmetteur présent dans les neurones du cerveau qui joue un rôle majeur dans la mémoire et la mémorisation. Dans la maladie d’Alzheimer, ce sont les neurones contenant de l’acétylcholine qui sont touchés les premiers.

Agnosie : trouble de la reconnaissance du nom et/ou de la fonction d’un objet, du visage et/ou du nom d’une personne. L’agnosie peut également toucher des aires sensitives du cerveau et donner des troubles de la reconnaissance des odeurs, du goût ou du toucher.

Alzheimer : nom de famille du neurologue Allemand ayant décrit pour la première fois la maladie à laquelle il a donné son nom.

Amnésie : perte totale ou partielle de la mémoire. Elle peut être antérograde et rendre difficile voire impossible la mémorisation de nouvelles informations et la constitution de nouveaux souvenirs. Elle peut être rétrograde et empêcher la remémoration de souvenirs anciens.

Anomie : trouble du langage survenant lors de l’aphasie caractérisé par l’incapacité de donner un nom à des objets ou des personnes que l’on reconnaît.

Anosognosie : trouble inconscient de la reconnaissance d’une maladie et de ses signes cliniques. Une personne atteinte de maladie d’Alzheimer n’a pas conscience qu’elle est malade.

APA : l’APA ou Allocation Personnalisée d’Autonomie est une aide financière destinées aux personnes de 60 ans et plus ayant des difficultés à réaliser des gestes simples de la vie quotidienne. Elle peut être demandée en cas de maladie d’Alzheimer.

Apathie : perte de l’intérêt de faire des choses, baisse de la motivation souvent accompagnée par une diminution des activités sociales et un appauvrissement des émotions.

Aphasie : trouble du langage qui peut toucher l’expression, la compréhension, ou des deux en même temps. La personne peut avoir du mal à s’exprimer, à trouver ses mots (expression) mais aussi à comprendre les mots et phrases qu’on lui dit (compréhension).

Apraxie : difficulté ou incapacité à réaliser des gestes et des actes de la vie courante (écrire, marcher, prendre des objets…) malgré des fonctions motrices intactes.

Atrophie cérébrale : diminution de poids et de volume partielle ou globale du cerveau pouvant entrainer une perte ou un affaiblissement de la faculté associée à la zone du cerveau touchée. Par exemple, l’atrophie de l’hippocampe est associée à une baisse de la mémoire.

/ B

Biomarqueur : caractéristique biologique mesurable avec précision, utilisée comme indicateur d’une fonction du corps, d’une maladie ou de l’action d’un médicament.

/ C

Capital cerveau : réserve cognitive matérialisée par le nombre de neurones et les milliers de connexions synaptiques qu’ils forment entre eux. Plus les connexions sont nombreuses et solides, plus le capital cerveau augmente et permet de faire reculer l’âge de début de la maladie d’Alzheimer.

Cholestérol : lipides présentes dans l’alimentation et également fabriqué en grande quantité par le foie. Il fait partie de la composition des membranes des cellules et est indispensable au fonctionnement de l’organisme ainsi qu’à la composition des hormones.

Cohorte : une cohorte est un ensemble d’individus que l’on suit dans le temps et à l’échelle individuelle. L’étude de cette cohorte permet de collecter des informations, d’évaluer les sujets sur certains critères identifiés comme susceptibles par exemple de modifier le risque de survenue d’une pathologie.

Consultation mémoire : consultation centrée sur la recherche d’un diagnostic suite à des troubles de la mémoire. Elle est pluridisciplinaire et fait intervenir plusieurs professionnels de santé : neurologue, neuropsychologue, gériatre, infirmières, orthophoniste. Elle peut être réalisée à l’hôpital ou par des spécialistes libéraux agrées.

Cortex associatif : régions du cerveau impliquées dans le traitement des informations complexes comme la mémoire, le langage, la planification ou l’intégration multi sensorielle.

Cortex cérébral : partie périphérique du cerveau appelée également substance grise regroupant les neurones et responsable des différentes fonctions motrices, sensorielles ou associatives du corps humain. Le cortex cérébral est découpé en plusieurs zones comme l’hippocampe, le cortex temporo pariétal, ou encore cingulaire postérieure.

Curatelle : mesure judiciaire destinée à protéger un majeur qui a besoin d’être conseillé ou contrôlé dans certains actes de la vie civile comme la gestion d’un compte bancaire ou des démarches plus importantes comme la vente d’un bien immobilier qui engage le patrimoine de la personne.

/ D

DAT-Scan : imagerie cérébrale qui permet de différencier la maladie d’Alzheimer des maladies apparentées, comme la maladie de Parkinson, par l’étude du système dopaminergique.

Déficit cholinergique : diminution de la quantité dans le cerveau d’acétylcholine, le neurotransmetteur responsable de la mémoire, retrouvée dans la maladie d’Alzheimer.

Dégénérescence neurofibrillaire : lésion caractéristique de la maladie d’Alzheimer correspondant à une destruction des neurones suite à l’accumulation d’une protéine anormale : la protéine Tau phosphorylée.

Démence : syndrome chronique et évolutif générant une altération de la fonction cognitive, des troubles cérébraux et une perte d’autonomie. Plusieurs fonctions sont touchées comme la mémoire, le raisonnement, le langage et le jugement.

Diabète : maladie chronique liée à un trouble de l’assimilation des glucides, engendrant une élévation anormale du taux de sucre dans le sang.

Diagnostic anatomopathologique : analyse macroscopique et microscopique de tissus et de cellules prélevés sur un organe, permettant d’établir un diagnostic de l’anomalie décelée chez un sujet.

Diagnostic différentiel : diagnostic alternatif d’une maladie présentant des signes et symptômes similaires.

/ E

EHPAD : sigle d’un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes

Epidémiologie : spécialité médicale qui étudie les problèmes de santé d’une population, analyse leur fréquence, leur distribution et les facteurs favorisant leur apparition.

Ergothérapeute : professionnel de santé spécialisé dans l’accompagnement des personnes atteintes de déficits ou de handicap moteurs pour améliorer leur vie quotidienne soit par une réadaptation, soit par l’aménagement de l’espace de vie

/ F

Fonctions cognitives : capacités de notre cerveau à organiser et à contrôler les actes volontaires d’une personne telles que la mémoire, l’attention, le langage etc.

Fonctions exécutives : capacités de notre cerveau à réaliser des tâches élaborées telles que la planification, la résolution de problèmes, le raisonnement, la logique, et la stratégie.

/ G

Gène : élément constitutif de l’ADN d’un être vivant, support de l’hérédité. Chaque gène détient l’information pour coder une protéine.

Génome : ensemble des gènes d’un organisme vivant

/ H

Hippocampe : aire du cerveau responsable de la mémoire et de l’apprentissage. La réduction du volume de l’hippocampe dans la maladie d’Alzheimer est associée aux troubles de la mémoire.

Hypertension artérielle : maladie chronique cardiovasculaire correspondant à une augmentation anormale de la pression du sang sur la paroi des artères.

Hypométabolisme (TEP) : signe radiologique visible en tomographie par émission de positons (TEP) correspondant à un déclin du métabolisme du glucose synonyme d’une diminution de l’activité de la structure ou de l’organe étudié.

/ I

IRM : examen d’imagerie médicale dont l’acronyme signifie Imagerie par Résonance Magnétique. Grâce à des images en deux et trois dimensions, l’IRM permet d’analyser avec précision les tissus mous de l’organisme comme les muscles ou le cerveau à la recherche de lésions pathologiques.

/ L

Liquide cérébrospinal ou céphalorachidien : liquide entourant toutes les structures du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Il sert à protéger le cerveau et le fait flotter pour diminuer la pression de son poids. Il permet également d’évacuer les déchets produits par le cerveau.

/ M

MAIA : Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soin dans le champ de l’Autonomie. Dispositif établi pour coordonner les différents services d’aide et de soins destinés aux personnes âgées de 60 ans et plus, atteintes de maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées.

Maladie neurodégénérative : maladie affectant le fonctionnement du cerveau et du système nerveux, entraînant la mort des cellules nerveuses.

MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées. Structure facilitant les démarches administratives des personnes handicapées. Elle exerce également des missions de conseil, d’information et d’accompagnement des familles.

MMSE : test neuropsychologique visant à évaluer les fonctions cognitives d’une personne grâce à un questionnaire.

/ N

Neuroleptiques : médicaments agissant sur le système nerveux permettant de réduire ou atténuer les symptômes de certaines psychoses ou d’autres maladies psychiatriques.

Neurone : cellule du système nerveux permettant le traitement et la transmission des informations au sein de l’organisme.

Neurotransmetteur :molécule chimique qui assure la transmission des messages d’un neurone à l’autre. Les neurotransmetteurs les plus connus sont la dopamine, l’acétylcholine ou la sérotonine.

/ O

Orthophoniste : professionnel de santé spécialisé dans la prise en charge des troubles du langage oral, du langage écrit et de la voix.

/ P

Peptides : molécules constituées d’acides aminés, qui associées entre elles, forment une protéine. Les protéines sont essentielles à l’organisme car elles servent à la production d’hormones, d’enzymes et à la constitution des muscles.

Peptide amyloïde : molécule présente naturellement dans le cerveau provenant de la dégradation d’une protéine de la membrane des neurones. Son accumulation en protéine béta amyloïde forme des plaques amyloïdes retrouvées dans la maladie d’Alzheimer.

Phase prodromale : phase débutante d’une pathologie durant laquelle on peut observer des symptômes annonçant la survenue de la phase principale de la maladie

Physiologique : adjectif qui désigne l’activité normale de l’organisme humain et le fonctionnement des organes. Le contraire du mot physiologique est pathologique.

Placebo : procédé thérapeutique médicamenteux, chirurgical ou physique dénué de principe actif utilisé dans les essais scientifiques pour évaluer l’efficacité d’une thérapeutique. Même s’il n’a pas d’effet direct sur l’organisme, le placebo peut induire un effet placebo, une réaction psychologique positive sur les symptômes de la personne.

Plaques amyloïdes : plaques composées de la protéine bêta-amyloïde, qui se forment dans les neurones lors de certaines maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Plasticité cérébrale : capacité du cerveau à s’adapter, à se modeler en fonction des apprentissages et des modifications dont il peut être l’objet.

Ponction lombaire : acte invasif diagnostique consistant à prélever à l’aide d’une aiguille du liquide cérébrospinal au niveau du canal lombaire. Le liquide sera alors envoyé au laboratoire pour une analyse de son contenu.
Propasognosie Trouble de la reconnaissance des visages faisant partie de la famille des agnosies.

Protéine bêta-amyloïde : voir peptide amyloïde

Protéine Tau : protéine de structure des neurones responsable de leur intégrité et de leur stabilité. Sous sa forme anormale phosphorylée, elle s’agrège en neurofibrilles et provoque la dégénérescence des neurones caractéristique de la maladie d’Alzheimer.

/ S

Scintigraphie cérébrale : examen paraclinique de médecine nucléaire, utilisant des produits radioactifs, permettant de réaliser des images fonctionnelles et morphologiques du cerveau

Syncope : terme médical désignant une perte de conscience brutale souvent provoquée par une baisse de l’apport en oxygène du cerveau.

Syndrome d’apnée du sommeil : pathologie du sommeil caractérisée par des arrêts respiratoires multiples suivis de ronflements bruyants et associés de maux de tête au réveil. Elle représente un facteur de risque de démence vasculaire.

Syndrome parkinsonien : ensemble de signes cliniques qui peuvent faire penser à la maladie de Parkinson. Il regroupe un ralentissement à l’initiation et à l’exécution du mouvement, une diminution de l’amplitude du mouvement, d’une rigidité dite plastique et d’un tremblement de repos.

/ T

TEP-scan : examen paraclinique de médecine nucléaire consistant en l’injection dans le sang d’un traceur radioactif qui va venir se fixer ou non sur des organes cibles. Grâce à un scanner, des images dynamiques vont permettre d’étudier le métabolisme d’un organe.

Traitement anticholinergiques : traitement médicamenteux permettant d’inhiber l’action de l’acétylcholine, l’un des neurotransmetteurs du cerveau.

Traitement anticholinestérasiques : traitement médicamenteux permettant d’inhiber l’action de l’acétylcholinestérase, une enzyme présent dans le cerveau impliquée dans la dégradation de l’acétylcholine. Cette classe de médicament est indiquée dans le traitement symptomatique de la maladie d’Alzheimer.

Traitement symptomatique : traitement médicamenteux ou chirurgical agissant sur les symptômes d’une maladie et non sur la cause. Il ne permet pas de guérir de la maladie mais d’en atténuer les signes.

Troubles cognitifs : ensemble de symptômes incluant des troubles de la mémoire, des troubles de la perception et du raisonnement retrouvé dans les démences.

Tutelle : mesure judiciaire destinée à protéger une personne majeure et/ou tout ou partie de son patrimoine si elle n’est plus en état de veiller sur ses propres intérêts. Par rapport à la curatelle, la tutelle est la mesure de protection juridique ayant le plus de conséquences sur les actions du majeur protégé.

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK