Replay | L’hypertension représente-t-elle un vrai risque de maladie d’Alzheimer ?

Publié le - Modifié le

/ DÉCOUVREZ LE REPLAY DE NOTRE CONFÉRENCE

/ NOS EXPERTS DE LA MALADIE D’ALZHEIMER VOUS ONT RÉPONDU EN DIRECT !

  1. L’hypertension peut-elle toucher les sujets jeunes ?
    L’hypertension est une maladie dont l’incidence augmente avec l’âge. Elle apparait souvent autour de 50 ans. Toutefois, elle peut toucher plus rarement les sujets jeunes. Dans ce cas, il faut consulter rapidement son médecin car les causes peuvent être liées à des anomalies que l’on pourra corriger, secondaires, comme une atteinte du des glandes surrénales par exemple. Pour traiter l’hypertension chez les sujets jeunes, on commence par des méthodes non médicamenteuses, tels que la pratique du sport, l’alimentation moins riche sel, la perte de poids en cas de surcharge pondérale. Dans un second temps on propose des médicaments antihypertenseurs si les méthodes non médicamenteuses n’ont pas été efficaces. Le traitement de l’hypertension est en général un traitement à vie pour protéger les artères.
  2. Quel est le lien entre hypertension et démence vasculaire ?
    L’hypertension est à l’origine de la dégradation des petits vaisseaux sanguins du cerveau, notamment elle favorise leur rétrécissement et obstruction. Ce phénomène entraine une diminution de l’apport d’oxygène dans le cerveau, puis à long terme des troubles cognitifs si les vaisseaux obstrués concernent les zones de la mémoire. Il s’agit alors de troubles neurocognitifs vasculaires.
  3. Existe-t-il un lien entre hypertension familiale et maladie d’Alzheimer familiale ?
    Aucun lien n’a été démontré entre hypertension familiale et maladie d’Alzheimer familiale; cela bien que certains gènes (angiotensine) soient impliqués dans les 2 maladies.
  4. Doit-on être suivi par un neurologue lorsque l’on est atteint d’hypertension ?
    L’hypertension doit être traitée dès son diagnostic. Le traitement doit être pris selon les recommandations du médecin pour réduire les risques de maladies de type Alzheimer. Le suivi chez le neurologue n’est pas nécessaire lorsque l’hypertension est sous contrôle et surveillée par le médecin traitant et qu’aucune plainte cognitive n’est présente.
  5. Pourra t-on utiliser la réactivité vasculaire comme outil de prévention ?
    La réactivité vasculaire est une mesure d’adaptabilité des vaisseaux en fonction des situations. Cette mesure peut être réalisée par les professionnels de santé spécialistes d’échographie doppler grâce à un appareillage dédié. Une fois validée scientifiquement, son utilisation est plutôt souhaitable dans le cadre de la détection des malades à risques et non de la prévention.
Télécharger
Partager sur :

/ Vous aimerez aussi

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS
Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK