Alzheimer-Articles-Les Plan nationaux
fr en
La conférence nocturne "La diversité des altérations de la mémoire" aura lieu le mardi 25 avril à Lille        Le meeting « EuroTau » aura lieu les 27 et 28 avril 2017 à Lille        Inscrivez-vous sur le MOOC La Maladie d'Alzheimer : tout ce que vous avez toujours voulu savoir.         Maladie d’Alzheimer et démences apparentées : un numéro spécial du BEH        
Suivez-nous
alzheimer:facebook
alzheimer:twitter

Face au nombre grandissant de personnes touchées par la maladie d’Alzheimer en France et dans le monde, plusieurs plans nationaux de santé publique ont successivement été lancés en France depuis 2001, pour lutter contre cette maladie. Les deux premiers plans (2001-2005 puis 2004-2007) avaient pour objectifs de faciliter le diagnostic, la prise en charge et d’améliorer la qualité de vie des patients et de leur entourage. Ce n’est que depuis le Plan présidentiel de lutte contre la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012, qu’une dimension recherche a été associée aux axes sanitaire et médico-social. Enfin, en décembre 2014, le gouvernement a lancé un nouveau Plan, dédié aux maladies neurodégénératives, intégrant la maladie d’Alzheimer aux côtés de la maladie de Parkinson et de la sclérose en plaques.

Le Plan Alzheimer 2008-2012

A la suite du rapport d’un groupe d’experts réunis autour du Professeur Joël Ménard, le Président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy, a lancé le 1er février 2008, un Plan national de 5 ans sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.

Le Plan Alzheimer 2008-2012, regroupait 44 mesures spécifiques (dont 15 dédiées à la recherche) en 3 axes majeurs couvrant à la fois les aspects sociaux, médicaux et de recherche:

  • améliorer la qualité de vie des patients et de leurs familles
  • comprendre pour pouvoir agir
  • mobiliser pour un enjeu de société

Ce Plan s’est accompagné d’un investissement public massif de 1,6 milliard d’euros sur 5 ans, réparti en : 1,2 milliard € pour le volet social, 200 millions € pour le volet médical et 200 millions € pour le volet recherche.

Le deuxième axe « Connaitre pour agir» était intégralement consacré à la recherche et intégrait des objectifs spécifiques, tels que :

  • Développer les équipes existantes
  • Attirer de nouvelles équipes et de nouveau chercheurs
  • Renforcer les centres cliniques les plus performants
  • Accroître les interactions entre la recherche académique et privée

La mise en œuvre et la coordination des 15 mesures Recherche du Plan Alzheimer 2008-2012 ont été confiées à la Fondation Plan Alzheimer.

Pour en savoir plus : http://www.plan-alzheimer.gouv.fr/

En 2012, à l’issue du Plan et à la demande du Président de la République, Monsieur François Hollande, une mission d’évaluation du Plan Alzheimer a été confiée à deux personnalités du monde médical et scientifique : les professeurs Joël Ankri, et Christine Van Broeckhoven. Le rapport d'évaluation a été remis le 26 juin 2013. "...Ce rapport, qui a bénéficié d’un appui de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l’Inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la recherche (IGAENR), a mis en évidence les réalisations importantes du plan tant en matière scientifique que dans le diagnostic, la prise en charge des malades et l’accompagnement des familles". Lire la suite du communiqué de presse...

Ce Plan 2008-2012 a également fait l’objet d’une enquête par la Cour des Comptes, publiée en février 2013, dans son rapport annuel.

Le Plan Maladies Neuro-Dégénératives 2014-2019

Dès 2012, le Président de la République, Monsieur François Hollande, a souhaité qu’un Plan Maladies Neurodégenératives, incluant la maladie d’Alzheimer, soit mis en place en France.

Lancé le mardi 18 novembre 2014, par Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Madame Geneviève Fioraso, Secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Madame Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, le Plan national Maladies Neuro-Dégénératives 2014-2019 comprend 3 grandes priorités :

  • Améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades
  • Assurer la qualité de vie des malades et de leurs aidants
  • Développer et coordonner la recherche

La présidence du comité de suivi du plan maladies neuro-dégénératives a été confiée au Professeur Michel Clanet, spécialiste mondialement reconnu de la Sclérose en plaques, la vice-présidence au Professeur Joël Ankri, gériatre et spécialiste de santé publique, et l’axe Recherche, au Professeur Etienne Hirsch, spécialiste de la maladie de Parkinson.


ensemble,
faisons avancer la Recherche
Je souhaite participer