Le virus de l’herpès impliqué dans la survenue d’Alzheimer?

Publié le

Une équipe de chercheurs financés par la Fondation Alzheimer en 2016 s’est penchée sur cette question.

 © Pixabay , Silviarita

/ Un virus contagieux qui peut toucher le cerveau

L’herpès simplex ou HSV-1 est un virus très contagieux qui provoque des infections de la sphère oro-pharyngée, dont la manifestation la plus connue est le « bouton de fièvre ». Après la guérison de l’épisode infectieux, le virus a la particularité de rester en dormance dans le corps à l’intérieur des ganglions. En cas de réactivation, il peut toucher d’autres organes du corps comme le cerveau. Les chercheurs se sont rendus compte que les zones touchées étaient les mêmes que dans la maladie d’Alzheimer. De plus, de l’ADN de HSV-1 a également été retrouvé dans des plaques amyloïdes, pouvant faire suspecter une implication du virus dans l’accumulation et la propagation des lésions caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.

/ Un projet de recherche mené par une équipe française

L’étude HSV-PREVAD du Dr Catherine HELMER vise à évaluer l’implication de l’herpès dans le développement de la maladie d’Alzheimer au travers de trois grands axes : vérifier les associations entre l’HSV-1, mémoire et imagerie, tester si les réactivations favorisent les lésions inflammatoires de l’Alzheimer et évaluer l’impact des médicaments anti-herpétiques sur la survenue d’une démence.

Pour atteindre leurs objectifs, les chercheurs vont se baser sur trois sources de données : deux cohortes de patients (la cohorte des Trois Cités et l’essai MAPT) ainsi que des données de l’Assurance Maladie pour la partie médicaments. Enfin pour compléter leurs informations, ils devront également réaliser des dosages d’anticorps anti-HSV sur des échantillons provenant des patients des cohortes.

Ce projet financé en 2016 par la Fondation Alzheimer, est porté par l’équipe LEHA Exposition vie entière, santé, vieillissement du centre de recherche INSERM U1219 « Bordeaux Population Health » en collaboration avec le département de Virologie du CHU de Bordeaux, et l’équipe de Pharmaco-épidémiologie du centre de recherche INSERM U1219.

Télécharger
Partager sur :

/ Vous aimerez aussi

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS
Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK