Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative, qui entraîne une destruction progressive et irréversible des cellules du cerveau avec une réduction du volume cérébral (atrophie) et une perte des connexions entre les neurones.

Il ne s’agit en aucun cas d’un vieillissement inéluctable du cerveau car certaines personnes, même très âgées, échappent à la maladie.

Comme tous les organes du corps, le cerveau subit les effets du vieillissement, mais ils se limitent à un certain degré de ralentissement intellectuel n’entraînant jamais de conséquences sur l’autonomie de la personne. En aucun cas le vieillissement normal du cerveau ne peut expliquer l’ampleur des modifications intellectuelles et comportementales liées à la maladie d’Alzheimer.

La personne atteinte par la maladie d’Alzheimer présente des déficits des fonctions cognitives qui s’installent de manière insidieuse et s’aggravent progressivement. Ces fonctions cognitives recouvrent en particulier la mémoire, le langage, l’attention et la concentration, le jugement et le raisonnement, les capacités d’anticipation, d’initiation et de planification des tâches, l’orientation dans le temps et dans l’espace, la réalisation des gestes, la reconnaissance des objets et des visages.
Ces troubles finissent par avoir un impact sur les activités de vie quotidienne et limitent l’autonomie de la personne.

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK