Lutte contre les conflits d’intérêts, le favoritisme, ou le sexisme dans la recherche : comment garantir l’égalité des chances pour l’attribution des financements ?

Publié le

Chaque année, la Fondation Alzheimer lance plusieurs appels à projets ambitieux et innovants, à destination des chercheurs académiques français sur des thématiques à fort impact et pouvant cibler les sciences fondamentales, translationnelles, cliniques et les sciences humaines et sociales.

Les modalités de candidatures peuvent s’avérer différentes d’un programme à l’autre afin de soutenir les meilleurs et les plus innovants, mais une modalité domine systématiquement : la sélection des projets lauréats se fait par un Conseil Scientifique International indépendant. Cet atout majeur permet d’avoir recours à des experts mondiaux dans le domaine de la maladie d’Alzheimer mais aussi de garantir l’absence de liens d’intérêts. On vous explique comment cela se passe et pourquoi nous avons fait le choix de ce processus unique en France pour les organismes tels que le nôtre.

/ Comment déposer sa candidature à l’un des appels à projets de la Fondation Alzheimer ?

Nous proposons aux chercheurs et médecins sur le territoire français de candidater à nos appels à projets récurrents et thématiques. Afin de faciliter la gestion des appels à projets, notamment en termes de traçabilité et de suivi, la Fondation s’est dotée d’un outil de gestion informatique sur mesure : le logiciel Proposal Central (Altum), un logiciel de gestion dédié et largement utilisé par les grands financeurs à l’international.

Les modalités de soumission des projets de recherche varient donc ainsi :

Appels à projets récurrents 

Cela concerne par exemple les Allocations Jeunes Chercheurs ou encore les Prix Joël Ménard.

  • Un dossier complet en anglais doit être soumis avant l’échéance mentionnée dans l’appel à projets

Appels à projets thématiques 

Cela concerne par exemple les Programmes Innovants.

  • Phase 1 : Le dépôt d’une lettre d’intention énonçant les hypothèses et la méthodologie générale du projet doit se faire en anglais et selon le calendrier annoncé. Ces éléments sont analysés rigoureusement par le Conseil Scientifique International de la Fondation Alzheimer (cf le chapitre ci-dessous). En moyenne 30 à 40% des lettres reçues sont retenues.
  • Phase 2 : Les porteurs de projets dont les lettres d’intention ont été retenues, doivent rédiger un dossier complet, détaillant tous les éléments du projet et le budget requis, qui sera pré-évalué par un comité d’experts internationaux externes à la fondation et puis par le Conseil Scientifique International, soit directement évalué par le Conseil Scientifique International (cf le chapitre ci-dessous).

Quel que soit le type d’appel à projets, chaque personne dépositaire doit obligatoirement être un investigateur-trice principal-e (c’est-à-dire ayant un poste permanent de chercheur ou enseignant-chercheur) travaillant dans une équipe de recherche d’un organisme public français.

Nous permettons également aux chercheurs-ses de soumettre un projet déjà financé en partie par une autre structure, à condition que cette information nous soit transmise en amont et que la demande de financement soit orientée vers de nouvelles pistes de recherche, c’est-à-dire ne soit pas redondante avec les financements déjà obtenus.

/ Comment sont évaluées les candidatures reçues par la Fondation Alzheimer ?

La Fondation Alzheimer a décidé de mettre en place une instance d’évaluation scientifique de très haut niveau. Ce choix unique s’explique par le souhait de proposer une évaluation par les meilleurs experts mondiaux du domaine et de limiter considérablement les risques liés aux liens d’intérêts. Cette instance est le Conseil Scientifique International de la Fondation. Mandatés par la direction générale et approuvé par le Conseil d’administration, les membres du Conseil Scientifique International sont à 50% des femmes et à 50% des hommes qui participent aux avancées majeures de la recherche scientifique et médicale sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. Ils sont basés aux Etats-Unis, en Europe et au Canada.

L’évaluation scientifique des projets se fait selon une procédure définie. Les grilles d’évaluation et le système de notation sont standardisés et permettent une évaluation homogène entre les différents appels à projets et au fil du temps. Le caractère innovant des projets, la qualité et la faisabilité du projet, l’adéquation du budget avec le design du projet sont autant de critères pris en compte pour la sélection des meilleurs dossiers.

Le Conseil Scientifique International de la Fondation Alzheimer se réunit deux fois par an afin d’évaluer les candidatures soumises à chaque appel à projet et de sélectionner les meilleurs dossiers. Lors de ces réunions à huis clos, les experts discutent, échangent, évaluent et classent les projets selon différents critères rigoureux. Exceptionnellement, ils peuvent également demander de plus amples informations aux porteurs de projets si cela est nécessaire.

/ Qui est garant de l’attribution des fonds ?

Le Conseil Scientifique International de la Fondation Alzheimer met à disposition son expertise sur l’évaluation du projet de recherche en lui-même, ce qui inclut l’analyse des budgets proposés. L’objectif est de s’assurer que la somme attribuée à chaque projet correspond bien aux ambitions et possibilités de réalisation. Par exemple, un excellent projet de recherche ayant un budget sous-estimé ne pourra pas être réalisé dans son intégralité.

La Fondation Alzheimer a pour habitude de réunir son Conseil Scientifique International, quelques jours avant son Conseil d’Administration. Cela lui permet de présenter le classement réalisé des meilleurs projets de recherche et de faire valider par ses administrateurs le nombre de projets à financer et le montant alloué à chacun. Cette validation est importante dans le processus décisionnel et dans l’élaboration de notre politique d’évaluation générale.

En conclusion, la Fondation Alzheimer a fait le choix de faire appel à des experts externes et internationaux de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées afin d’éviter tout conflit d’intérêt ou favoritisme mais aussi de favoriser l’excellence et l’originalité des projets soutenus. Le Conseil Scientifique International est garant de l’attribution des fonds versés à chaque porteur de projet.

Télécharger
Partager sur :

/ Vous aimerez aussi

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS