La Fondation Alzheimer s’engage contre la COVID-19

Publié le

La fondation Alzheimer est le 1er acteur privé engagé dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. En cette période de crise sanitaire liée à la COVID-19, les personnes âgées et atteintes de la maladie d’Alzheimer sont particulièrement vulnérables. Afin d’intégrer ce nouveau facteur dans notre programme de lutte et de sensibiliser chaque individu, nous soutenons activement les initiatives contre la COVID-19.

/ L’initiative internationale John Snow Memorandum

L’initiative « John Snow Memorandum » est issue d’une prise de conscience scientifique collective, sans frontière.

Elle a pour objectif de valoriser la mise en place d’une action forte, solidaire et commune entre tous les acteurs de la santé, de la recherche et du grand public pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Parmi ces actions concrètes, il s’agit de prévoir :

  1. Une communication claire et univoque,
  2. L’établissement de mesures préventives efficaces,
  3. Une prise en charge rapide des cas positifs.

Elle rappelle également que la stratégie de l’immunité collective contre la COVID-19, c’est-à-dire du développement d’une protection immunitaire acquise par un grand nombre de personnes au sein d’une région ou d’un pays, ne constitue pas une mesure de prévention ni de protection ; cela étant vrai pour les individus non porteurs des anticorps anti-COVID mais aussi pour ceux ayant déjà été infectés. Il est important d’ajouter qu’à ce jour, aucune évidence scientifique n’a été apportée quant à la présence d’une immunité à long terme suite à une contamination par la COVID-19, et quant aux effets délétères possibles du virus à long terme.

Cette initiative permet donc de rétablir une vision rigoureuse et transparente sur les moyens de lutter contre la COVID-19

/ La réalité sur l’immunité collective contre la COVID-19

Le recours à l’immunité collective en tant que mode d’action contre la COVID-19 aurait pour conséquence de :

  • Favoriser la contamination et donc la mise en danger d’un grand nombre d’individus non porteurs, notamment les plus vulnérables
  • Risquer une nouvelle contamination pour les individus déjà infectés par la COVID-19
  • Fragiliser notre système de soins jusqu’à son point de rupture
  • Empêcher la prise en charge des malades non-COVID dans les établissements de soins
  • Entraîner le développement de troubles à long terme non prévisibles

Pour toutes ces raisons précises, l’immunité collective ne peut en aucun cas servir de stratégie de prévention et de protection contre la COVID-19. Il est donc primordial de suivre d’autres pistes à court et à long terme.

/ Chaque action collective et chaque action individuelle comptent

A court terme et pour répondre rapidement et efficacement à la pandémie, les gestes barrières et le confinement sont les solutions adaptées. Parce que l’impact du confinement sur la santé mentale et la société en générale est particulièrement élevé, cette solution ne peut qu’être transitoire et ciblée. Dans la durée, les efforts doivent concerner le contrôle de la pandémie par le dépistage et la traçabilité précoce et rapide des cas, et l’isolement des personnes infectées en attendant l’arrivée du vaccin. Ce contrôle coordonné repose sur les Etats, par le soutien économique des actions, et sur les individus par leur participation active au contrôle.

Parce que chaque action contre la COVID-19 compte, la Fondation Alzheimer soutient l’initiative John Snow Memorandum.

(*) www.thelancet.com Vol 396 October 31, 2020

Télécharger
Partager sur :

/ Vous aimerez aussi

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS
Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK