Un lien établi entre infection des gencives et maladie d’Alzheimer

D’après une étude américaine publiée dans la revue PLOS One, une bactérie responsable d’une infection chronique des gencives, la parodontite, serait à l’origine de lésions cérébrales caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.

/ UNE ORIGINE BUCCO-DENTAIRE ?

Et si la maladie d’Alzheimer pouvait être causée par une simple infection de la bouche ?
Une hypothèse sérieusement prise en compte par les chercheurs, depuis quelques années, suite aux résultats de plusieurs travaux indiquant qu’une mauvaise hygiène dentaire serait un facteur de risque de démence.

Pour vérifier cette affirmation, une équipe de l’Université de Chicago a déposé sur les gencives de 10 souris, une bactérie appelée Porphyromonas gingivalis, responsable à long terme d’infection des gencives et des structures soutenant la dent. Après 22 semaines d’exposition, les cerveaux des souris ont été analysés et comparés aux cerveaux de souris saines. A leur grande surprise, les chercheurs ont mis en évidence dans le cerveau des souris infectées, de nombreuses lésions dont celles caractéristiques de la maladie d’Alzheimer : la présence de plaques amyloïdes et de protéine Tau anormale. Elles étaient accompagnées d’une diminution du nombre de neurones ainsi que de zones d’inflammation. Toutes ces lésions étaient statistiquement plus importantes chez les souris avec une infection des gencives que chez les souris saines.

/ UNE ENZYME DESTRUCTRICE

Mais alors comment une bactérie de la bouche pourrait-elle provoquer des lésions dans le cerveau ? L’explication viendrait de la sécrétion par la bactérie d’une enzyme, la gingipaïne, responsable de l’inflammation des gencives. Cette enzyme passerait par la circulation sanguine via des petits vaisseaux de la bouche et irait se déposer dans le cerveau. Retrouvée en grande quantité dans le cerveau des sujets infectés, cette substance provoquerait notamment une inflammation de la zone responsable de la mémoire, l’hippocampe.

Cependant, à ce stade, il n’est pas encore possible d’affirmer avec certitude que cette bactérie serait à l’origine de la maladie d’Alzheimer. En effet, même si des lésions semblables à celles retrouvées dans la maladie d’Alzheimer ont été mises en évidence, aucune preuve n’indique qu’elles sont en rapport avec la survenue de la maladie. Cette découverte permet néanmoins de faire avancer la recherche dans l’identification de facteurs de risque potentiels de la maladie d’Alzheimer et de nouvelles pistes de traitement.

Alors en attendant, lavez vous les dents au minimum deux fois par jour, utilisez quotidiennement un bain de bouche et rendez vous chez le dentiste un fois par an, pour garder une bouche saine et un corps en bonne santé.

Source : Illievski et al. Chronic oral application of a periodontal pathogen results in brain inflammation, neurodegeneration and amyloid beta production in wild type mice. PLoS One. 2018 Oct 3;13(10):e0204941 https://doi.org/10.1371/journal.pone.0204941

Crédit photo : Unsplash

Télécharger
Partager sur :

/ Vous aimerez aussi

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS
Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK