Halte aux préjugés sur la maladie d’Alzheimer

A l’heure des fakenews, des réseaux sociaux et de la multiplication des sources d’information, de nombreuses affirmations circulent sur la maladie d’Alzheimer. Sont-elles vraies, sont elles fausses ? Prenons le temps de les analyser et d’y apporter des réponses claires et précises.

/ Idée reçue n°1 : la maladie d’Alzheimer correspond au vieillissement normal du cerveau

FAUX. La maladie d’Alzheimer, comme son nom l’indique, est une maladie. Il s’agit d’une dégénérescence des neurones probablement due à l’accumulation toxique de protéines dans le cerveau : la protéine béta-amyloïde et la protéine Tau anormalement phosphorylée. Elle ne touche donc pas toutes les personnes et n’est pas la conséquence du vieillissement normal du cerveau. Cette fausse idée est due à l’apparition tardive des premiers signes qui se déclarent principalement à des âges avancés. Or dans les cas génétique de la malade d’Alzheimer, les personnes peuvent ressentir les premiers signes dès l’âge de 30 ans. Mais ces cas sont rarissimes et ne concernent qu’un malade d’Alzheimer sur 100.

/ Idée reçue n°2 : le nombre de cas de maladie d’Alzheimer est en augmentation

VRAI/FAUX. Le nombre de cas de maladie d’Alzheimer est effectivement en augmentation dans la population mondiale. En effet, grâce à l’allongement de l’espérance de vie, les personnes vivent assez longtemps pourvoir la maladie se déclarer. C’est d’ailleurs pour cela que l’on dit que l’âge est le principal facteur de risque de la maladie. La deuxième raison est l’accroissement de la population mondiale qui augmente ce chiffre de façon mathématique. Cependant, les chercheurs se sont aperçus que le nombre de nouveau cas diminuait. Cela veut dire que sur une année, on diagnostique moins de maladie d’Alzheimer par rapport à l’année précédente. Donc même si le nombre de personnes atteintes de maladie d’Alzheimer augmente, il augmente beaucoup moins vite qu’avant. Plusieurs explications peuvent être avancées pour comprendre ce phénomène : une augmentation du niveau d’étude de la population,une meilleure hygiène de vie ou encore une meilleure qualité de vie.

/ Idée reçue n°3 : la perte de la mémoire est le premier signe de la maladie 

FAUX. Même s’il représente le signe le plus caractéristique de la maladie, la perte de mémoire n’est pas forcément le premier signe à apparaître. La maladie d’Alzheimer peut débuter par exemple par des troubles du comportement qui entraîne une rupture avec l’état antérieur. Il peut s’agir d’une dépression chez la personne âgée, d’une agitation ou d’une irritabilité. Une autre famille de signes inaugurale de la maladie d’Alzheimer est ce que l’on appelle les troubles exécutifs. Il s’agit de difficultés à réaliser des actions banales du quotidien que l’on arrivait à faire avant et qui retentissent sur la qualité de vie. Ne plus arriver à tenir ses comptes, ne plus savoir faire ses courses,avoir des difficultés à passer un coup de téléphone ou encore ne plus savoir planifier de taches dans un futur proche. Mais bien sur, la perte de mémoire immédiate reste le signe le plus significatif pour l’entourage qui amène souvent à la prise de rendez-vous avec un spécialiste alors que d’autres signes étaient déjà potentiellement présents. / Idée reçue n°1 :

/ Idée reçue n°4 : il est possible de prévenir la maladie d’Alzheimer

VRAI. En effet, grâce à des petits rituels du quotidien, il est possible de repousser l’âge de début de la maladie d’Alzheimer, voire même de ne jamais la déclarer. On sait maintenant que les premières lésions dans le cerveau apparaissent 10, 20 voir 30 ans avant le début des premiers signes cliniques. Dans cet intervalle, la maladie ne se déclenche pas car le cerveau est assez puissant et fort pour lutter contre elle. Sauf qu’au bout d’un moment, le cerveau n’est plus capable de se défendre et les premiers signes de déclarent. Prévenir la maladie d’Alzheimer, c’est stimuler, muscler, prendre soin de son cerveau le plus régulièrement possible pour lui permettre de résister le plus longtemps possible aux assauts de la maladie d’Alzheimer. Pour ce faire, il recommandé de lire, d’apprendre une langue étrangère, de faire des jeux de réflexion, de manger sainement, de faire de l’activité physique,d’entretenir des relations sociales, ou encore de travailler le plus longtemps possible. Toutes ces mesures doivent être entreprises dès le plus jeune âge mais peuvent être commencées à n’importe quel âge de la vie pour un effet réel.

/ Idée reçue n°5 : il n’existe pas de médicaments efficaces pour guérir de la maladie

VRAI. A l’heure actuelle, il n’existe pas de médicaments capables de guérir de la maladie d’Alzheimer. Toutes les études sur le sujet se sont révélées négatives et les seuls médicaments disponibles sur le marché ne servent qu’à diminuer les symptômes, c’est ce que l’on appelle un traitement symptomatique. Mais grâce aux nouvelles découvertes des chercheurs sur la maladie d’Alzheimer, aux techniques innovantes de la médecine et à une meilleure compréhension de la maladie, la recherche avance et les résultats de nouveaux essais cliniques pourraient voir le jour à l’horizon 2020-2021. Pour l’instant,la prise en charge globale des malades par les équipes médicales et paramédicales, l’amélioration des parcours de soins et le soutien quotidien des aidants restent les solutions les plus concrètes pour accompagner les personnes souffrant de maladie d’Alzheimer en attendant une alternative thérapeutique.

/ Idée reçue n°6 :La musique apaise les personnes souffrant de maladie d’Alzheimer

VRAI. La musique, comme toutes les activités sensorielles,favorise le bien-être des malades et diminue leurs troubles du comportement.Tout ce qui va stimuler leur sens va leur permettre d’être pleinement ancré dans l’instant présent, et de s’évader du carcan de la maladie. Les personnes atteintes de la maladie seront plus calmes, moins agitées, moins anxieuses,plus éveillées et plus attentives au monde qui les entoure. Ces activités sensorielles peuvent prendre plusieurs formes comme l’écoute de musique, la méditation, les massages, la dégustation d’aliments savoureux et goûtus ou encore une balade dans un jardin fleuri et odorant.

Télécharger
Partager sur :

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS
Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK