Recherche de facteurs de risques génétiques liés au vieillissement

Porteur de projet : Jean-Charles Lambert

L’étude des facteurs de risque génétique est fondamentale dans la compréhension des mécanismes impliqués dans la maladie d’Alzheimer. Ces études sont désormais facilitées par l’utilisation d’outils de génétique très performants, capable d’identifier un très grand nombre de gènes et leurs interactions.

La découverte de BIN1, comme facteur de risque majeur, a permis des avancées importantes dans le domaine de la maladie d’Alzheimer, puisque BIN1 peut moduler l’action de la protéine tau, acteur majeur de l’apparition de la maladie. Les présents travaux ont pour objectif de comprendre comment BIN1 agit sur les neurones et sur leur communication au niveau des synapses, par lesquelles les neurones communiquent entre eux, et comment BIN1 est impliqué dans l’apparition des lésions cérébrales associées à la maladie d’Alzheimer. Grâce aux résultats de ce projet de recherche innovant, l’équipe espère ouvrir la voie vers de nouvelles approches thérapeutiques.

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK