Notre système immunitaire comme biomarqueur de la maladie d’Alzheimer ?

Porteur de projet : Elsa Suberbielle
Laboratoire : U1043 Inserm – UMR5282 CNRS – Centre de Physiopathologie de Toulouse PURPAN-CPTP (Roland Liblau)
Site Hôpital de Purpan – Faculté de Médecine -Toulouse

Plusieurs facteurs de risque liés à la réponse immunitaire sont responsables de la neurodégénérescence des cellules, notamment l’inflammation et l’infection aux microbes qui touchent spécifiquement le cerveau. La découverte de marqueurs fiables et peu invasifs associés à ces facteurs de risque permettrait d’ouvrir de nouvelles voies diagnostic et thérapeutiques. Bien que les études démontrent l’importance du système immunitaire dans la progression de la maladie d’Alzheimer, de nombreuses questions restent encore sans réponse. L’étude des globules blancs sanguins peut refléter l’impact des infections microbiennes sur notre cerveau. Pour ce projet, les équipes de recherche souhaitent utiliser ces globules blancs et évaluer leurs caractéristiques moléculaires afin de prédire si les atteintes cognitives présentes dans la maladie d’Alzheimer pourraient être liées à des infections cérébrales antérieures, chez des patients Alzheimer et des animaux infectés par un parasite. Grâce aux résultats de ces travaux innovants, de nouvelles avancées diagnostic et thérapeutiques seront possibles

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK