NaV1.1 : une protéine pour réduire les symptômes Alzheimer ?

Porteur de projet : Eric Kremer
Laboratoire : UMR5535 CNRS – UM – Institut de génétique moléculaire de Montpellier – IGMM (Etienne Schwob)
Campus CNRS Route de Mende – Montpellier

Parmi les symptômes présents dans les formes familiales de la maladie d’Alzheimer, on retrouve des rythmes cérébraux anormaux. Ces rythmes ressemblent à l’hyperactivité de l’hippocampe, région du cerveau qui gouverne la mémoire, et aux crises d’épilepsies légères. Des études récentes ont montré que des perturbations de l’équilibre entre les signaux excitateurs et inhibiteurs des neurones pourraient être à l’origine de ce phénomène.

La modulation d’une protéine appelée NaV1.1 dans les populations de cellules responsables de l’équilibre entre les différents signaux, réduit les dysrythmies et les troubles cognitifs chez les animaux. Grâce à la technologie du transfert de gènes dans le cerveau, l’équipe de recherche souhaite confirmer ces données en augmentant l’activité de NaV1.1 et en étudiant ses effets protecteurs sur les symptômes présents dans la maladie d’Alzheimer. Les résultats de ce projet permettront de générer de nouvelles voies thérapeutiques pour soigner les patients.

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK