Découverte d’un nouvel outil diagnostique de la maladie d’Alzheimer

Porteur de projet : Luc Buée
Laboratoire : Jean Pierre Aubert Research Center – Neurosciences and Cancer
Site Centre Hospitalier régional universitaire – CHRU – Faculté Médecine
Pharmacie Dentaire – Lille

La dégénérescence des cellules du cerveau, observée dans la maladie d’Alzheimer, est associée à l’accumulation anormale de protéines. Parmi ces protéines, on retrouve la protéine tau, largement responsable de la mort neuronale. Les recherches récentes effectuées sur la protéine tau ont permis d’identifier l’existence de plusieurs variants (formes génétiques différentes d’une même protéine).  Grâce à un travail collaboratif français et à l’utilisation d’outils technologiques de pointe, ce projet de recherche analyse les variants de la protéine tau, de leur origine génétique à leurs rôles dans l’apparition des symptômes.

L’impact de ces travaux est important car leurs résultats permettent de proposer, grâce aux variants découverts, de nouveaux outils de diagnostic mais aussi de nouvelles cibles thérapeutiques pour le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK