Cibler BIN1 pour moduler les Tauopathies

Parmi les différentes expressions de la maladie d’Alzheimer, il existe une forme à début tardif. Plusieurs travaux de recherche ont permis d’identifier la présence d’un gène appelé « BIN1 » activé de façon anormale dans le cerveau des patients atteints de cette forme tardive. Néanmoins, les conséquences pathologiques de la surexpression de ce gène ne sont pas connues précisément.

Les objectifs de ce projet vont être de comprendre le cheminement de l’expression du gène BIN1 jusqu’à l’expression des troubles de la mémoire chez la souris, de vérifier si la diminution de BIN1 peut empêcher ou retarder la survenue de ces troubles et d’évaluer les conséquences de cette diminution de BIN1 au niveau moléculaire notamment sur l’apparition de la protéine Tau. Si sa diminution peut empêcher la propagation de Tau, alors une nouvelle approche thérapeutique pourrait être envisagée.

Découvrez le résumé scientifique du projet Bin1-Target, porté par Jocelyn Laporte :

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK