Les troubles de la mémoire sont-ils les premiers symptômes de la maladie ?

Dans plus de 90 % des cas, la maladie débute par des troubles de la mémoire des événements récents. On parle de troubles de la mémoire épisodique.

Cependant, ne plus se souvenir ponctuellement d’un numéro de téléphone, du code secret de sa carte bleue ou de l’endroit où l’on a déposé ses clefs ne sont pas des signes avant-coureurs de la maladie d’Alzheimer. Ces oublis-là n’ont pas d’incidence sur la vie quotidienne puisqu’il est généralement possible de se rappeler ces informations après quelques efforts ou en utilisant des moyens mnémotechniques.

En revanche, le fait de ne plus se souvenir des événements qui datent de quelques heures ou quelques jours (réunions de famille, contenu d’une conversation, souvenirs de vacances, fait d’actualité…) doit inquiéter, notamment si la personne ne retrouve pas l’information lorsqu’on l’aide à se souvenir. A l’inverse, les souvenirs anciens ou les connaissances générales sont préservés beaucoup plus longtemps.

Avec l’évolution de la maladie, les oublis deviennent plus significatifs, se répètent et vont rendre les tâches quotidiennes, de plus en plus difficiles. Ils peuvent concerner des choses simples, évidentes : comment retrouver le chemin de mon appartement? Qui est la personne qui est en face de moi ?

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK