Quelle est la cause du décès du patient : la maladie elle-même ou ses complications ?

La maladie d’Alzheimer aboutit, généralement après plus de 10 ans d’évolution, à un état de dépendance totale.

Le malade est alors exposé à des complications pouvant entraîner le décès : chutes, dénutrition, troubles de déglutition provoquant de sévères infections pulmonaires. A ces âges avancés de la vie, il n’est pas rare que le patient atteint de maladie d’Alzheimer développe d’autres maladies graves : pathologies cardiaques ou respiratoires, cancers, etc. Ces maladies associées ne sont pas toujours facilement détectables chez un malade devenu réticent aux examens ou ne sachant plus exprimer la moindre plainte.

Le suivi médical d’un tel patient nécessite encore plus d’attention et d’écoute. Certaines maladies, même bénignes en apparence, peuvent aggraver rapidement l’état général du patient : constipation, infections urinaires, gynécologiques ou dentaires, douleurs articulaires…

Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK