Seuls 1,8% des sujets ayant des lésions amyloïdes évoluent vers Alzheimer

La présence de protéines béta-amyloïdes dans le cerveau n’implique pas l’évolution inéluctable vers une maladie d’Alzheimer à court ou long terme, selon l’étude française INSIGHT-preAD parue le Lancet.

Avec la participation du Dr Stéphane Epelbaum

Télécharger
Partager sur :

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS
Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK