« J’existe encore » : une projection de films courts pour parler de la maladie d’Alzheimer

La projection de films photographiques courts « J’existe encore » est présentée dans le cadre des premières rencontres Images et mémoires organisées dans cinq villes du département du Nord du 28 novembre au 9 décembre.

/ PARLER DE LA MALADIE D’ALZHEIMER

La série de films est écrite et réalisée par le photographe Carl Cordonnier, en collaboration avec le Dr Lebert. Produits par Dailylife avec le soutien du département du Nord, du laboratoire d’excellence Distalz et de Pictanovo et de la Région Hauts-de-France, ces films explorent les représentations de malades jeunes* et des proches touchés par la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.

Gérard, Corinne et Alexis, Jean-Marie et Marie-Jeanne plongent le spectateur dans l’intériorité de leurs perceptions. Leurs images et leurs témoignages intimes et sensibles expriment les errances de la mémoire, les confusions, les difficultés relationnelles, la violence, les émotions mais aussi les « victoires » de la vie quotidienne.

/ SE SENTIR EXISTER ENCORE

Les malades jeunes ne se sentent pas bien compris ou soutenus lorsqu’on leur propose l’aide habituelle offerte aux malades plus âgés. Aujourd’hui, plus qu’il y a quelques années, les malades jeunes ont envie de s’exprimer. Ils sont prêts à se montrer et même, à se faire photographier. 

Acteurs de leurs récits et de leur mise en scène, à domicile, dans l’espace public, avec les amis, en voyage, leurs images expriment avec force un besoin de reconnaissance, en tant que malades et citoyens. Aujourd’hui, toutes les familles sont touchées, de près ou de loin, par ces pathologies, en France, en Europe et dans le monde.

Leurs films nous disent le désir « d’exister encore » dans une période de leur vie où ils sont très souvent exclus de leur propre histoire. Ils évoquent aussi l’importance des arts et de la musique dans la vie quotidienne.


Crédit ©Carl Cordonnier/Dailylife.

/ AU DELA DE LA PROJECTION

« J’ai eu l’occasion de voir l’exposition de Carl Cordonnier, lors de la Réunion Francophone de la Maladie d’Alzheimer & Syndromes Apparentés, en juin 2018 à Lille. J’ai été touchée par la grande humanité qui émane de son travail photographique. C’est avec délicatesse et sensibilité qu’il met en image, les souffrances et les joies des patients et de leur entourage » – Sylvie Ledoux, déléguée scientifique de la Fondation Alzheimer.

« J’existe encore » est un projet transmedia qui permet aux jeunes malades de s’exprimer. Les travaux de Carl Cordonnier et de l’équipe de Dailylife sont à découvrir sur leur site web et leur page Facebook. L’application « J’existe encore » (disponible sur Google Play et l’App Store) propose aux patients et famille de découvrir en vidéo les récits de ces jeunes malades.

*Un malade d’Alzheimer est défini comme “jeune”, en France, s’il a présenté ses premiers symptômes avant 60 ans (source : dailylife.fr)

Télécharger
Partager sur :

Newsletter

Je souhaite recevoir toutes les dernières actualités

JE M’INSCRIS
Ce site web utilise des cookies permettant assurant des mesures d'audience, ainsi que le partage ou la redirection vers les réseaux sociaux. (En savoir plus)
OK