Alzheimer-L'International-GAAD
fr en
AAP lancé par les Centres d’Excellence en Maladies Neurodégénératives (CoEN) sur les approches innovantes, date limite : 18 septembre 2017        Université d'été 2017: Ethique, Alzheimer et maladies neurodégénératives, aura lieu les 11 et 12 septembre à Lyon.        Le colloque "New Views On Aging" organisé par l'USPC aura lieu les 14 et 15 septembre à Paris.        Inscrivez-vous sur le MOOC La Maladie d'Alzheimer : tout ce que vous avez toujours voulu savoir.         Maladie d’Alzheimer et démences apparentées : un numéro spécial du BEH        
Suivez-nous
alzheimer:facebook
alzheimer:twitter

Logo GAAD

 

 

 

 

L’Action Mondiale contre la démence (Global action against dementia, GAAD) a été lancée le 11 décembre 2013 par le Royaume Uni dans le cadre de sa présidence du G8.

Les ministres de la Santé et de la Recherche des différents pays du G8 ont, à cette occasion, convenu tous ensemble d’une déclaration portant sur la lutte mondial contre les démences proposant:

  • de définir l’ ambition commune d'identifier un remède ou un traitement modificateur de la démence d'ici 2025
  • d’augmenter de façon significative le montant consacré à la recherche dans ce domaine
  • d’augmenter le nombre de personnes impliquées dans les essais et les études cliniques
  • de nommer un ambassadeur mondial pour l'innovation, en suivant l‘exemple des envoyés mondiaux sur le sida ou sur le changement climatique
  • d’élaborer un plan d'action international pour la recherche
  • de partager des informations et des données d'études de recherche dans les pays du G8 pour travailler ensemble et obtenir un meilleur retour sur investissement
  • de favoriser l'ouverture de l’accès à toutes les recherches sur financement public pour rendre les données disponibles le plus rapidement possible

 

 

Dans ce contexte, dès 2014, un Conseil Mondial de la Démence (World Dementia Council, WDC) a été créé dans lequel deux français ont été nommés, le Prof. Joël Menard et le Prof. Philippe Amouyel.

Plusieurs grandes réunions fondatrices (Legacy meeting) se sont tenues en 2014, permettant de partager les expériences réalisées dans les pays du G7, sur les thématiques suivantes : financement (Londres, juin 2014 organisé par le Royaume-Uni), collaboration public-privé (Ottawa, septembre 2014, organisé par la France et le Canada), prévention et prise en charge (Tokyo, novembre 2014, organisé par le Japon), recherche (Washington, février 2015, organisé par les Etats-Unis).

En marge de ces réunions, se sont tenues à Ottawa, Tokyo, Washington DC et Londres des séminaires réunissant des jeunes spécialistes (moins de 35 ans) de la maladie d’Alzheimer qui ont notamment travaillé sur le thème :"Comment améliorer l’accompagnement, le soin et la recherche" dont les conclusions ont été présentées lors de la 1ère Conférence ministérielle du GAAD à Genève les 16 et 17 mars 2015. L'objectif de ces séminaires de jeunes spécialistes est de créer un réseau de jeunes médecins et chercheurs qui pourront porter sur le long terme les programmes de lutte contre ces maladies et renforcer la dynamique de collaboration internationale seule à même de permettre de vaincre ce fléau.

Consulter le rapport « GAAD Progress Report, december 2013-march 2015 »

L’Organisation Mondiale de la Santé a accueilli, les 16 et 17 mars 2015, la 1ère Conférence ministérielle qui a réuni à Genève plus de 70 pays pour discuter des problèmes globaux que pose cette maladie dans le monde et plus particulièrement, des questions relatives à la recherche de nouveaux traitements, à la réduction des risques et aux prises en charge des patients et de leur entourage. A l’issu de cette conférence, le Secrétaire d’Etat britannique à la Santé, Monsieur Jeremy Hunt, a annoncé la création d’un Fonds, le « Dementia Discovery Fund », de 100M$ pour financer le développement de nouvelles molécules. Des compagnies pharmaceutiques, Biogen, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Lilly and Pfizer ont donné leur accord pour investir dans ce projet à côté de l’organisation non-gouvernementale Alzheimer’s Research UK et du gouvernement britannique.

A la fin de la présidence britannique du G7 en 2015, l'Action Mondiale contre la Démence s'est élargie à l'ensemble des pays concernés par le défi des démence à la suite de la Conférence Ministérielle de Genève. C'est l'Organisation Mondiale de la Santé qui a repris la coordination de celle action pour en faire un enjeu réellement mondial.

Parallèlement, le Conseil Mondial de la Démence (CMD) a été modifié dans ses statuts et élargi le nombre de ses membres à des personnalités venant des cinq continents. La nomination du Professeur Philippe Amouyel, dans ce nouveau conseil, a été renouvelée pour trois ans.

Le principal objectif du CMD, dont le président est le Professeur Yves Joanette (CIHR Canada), et la vice-présidente, Madame Raj Long (Bill Gates Foundation), est de parvenir à un monde où la société, les gouvernements, l'industrie, les chercheurs ainsi que les systèmes de santé et de soins s’unissent pour ensemble transformer la vie des personnes touchées par la maladie d'Alzheimer et lutter toujours plus efficacement contre la progression de ce fléau.

Le CMD a défini cinq priorités :

  1. Augmenter les niveaux mondiaux des financements innovants, publics et privés
  2. Accroître la vitesse et la fiabilité de la livraison de médicaments innovants par le développement de médicaments intégrés
  3. Favoriser une culture de la science « ouverte » et collaborative, y compris dans l'utilisation des Big Data
  4. Assurer la qualité de vie et la prestation de soins de qualité pour les personnes malades et leurs aidants
  5. Réduire le risque de démence en modifiant le mode de vie ou par d'autres approches

L’action du CMD s’est organisée autour de cinq groupes de travail : finance, développement intégré, réduction des risques, soins, et enfin recherche, science ouverte et données. Le CMD s’est réuni deux fois en 2016, à Londres (25 février 2016) et à Toronto (28-29 juillet 2016).

Dans le cadre de cette Action Mondiale contre la Démence, l'OMS prépare la création d'un Observatoire Mondial de la Démence (OMD) destiné à collecter des informations sur les systèmes mis en place par chaque pays pour soutenir les personnes atteintes de démence et leurs aidants ainsi que sur les engagements des pays en matière de soins et de recherche. L’ensemble de ces informations sera mis à la disposition des pays afin qu’ils puissent optimiser leurs actions de soutien aux personnes atteintes de démence et de lutte contre la démence.

Pour en savoir plus : worlddementiacouncil.org

 


ensemble,
faisons avancer la Recherche
Je souhaite participer