Alzheimer-LA FONDATION-Réalisations
fr en
Découvrez la vidéo de présentation du DIU MA2        AAP lancé par les Centres d’Excellence en Maladies Neurodégénératives (CoEN) sur les approches innovantes, date limite : 18 septembre 2017        Inscrivez-vous sur le MOOC La Maladie d'Alzheimer : tout ce que vous avez toujours voulu savoir.         Maladie d’Alzheimer et démences apparentées : un numéro spécial du BEH        
Suivez-nous
alzheimer:facebook
alzheimer:twitter

Au niveau national, depuis sa création, la Fondation assure une programmation efficace et hautement réactive de la recherche sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, au travers du soutien stratégique et financier à des projets de recherche, au financement de jeunes chercheurs et cliniciens, à la participation à l’installation d’infrastructures de recherche fondamentale, clinique et paraclinique et à l’animation du tissu de recherche médical et scientifique français.

L’ensemble de ses réalisations se regroupe en six grands objectifs :

1. Optimiser les moyens

Dès 2009, la Fondation a lancé des appels à projets spécifiques afin d’apporter des moyens financiers supplémentaires aux équipes de recherche déjà impliquées dans la recherche sur la maladie d’Alzheimer.

Pour le développement de modèles expérimentaux

La maladie d’Alzheimer est une pathologie rencontrée uniquement chez l’homme. Un des problèmes majeurs dans la compréhension de cette maladie est de disposer de modèles expérimentaux capables de refléter partiellement ou totalement les différents aspects des mécanismes de la maladie et de sa physiopathologie. Le nombre de modèles validés pour l’étude des mécanismes et de l’évolution de la maladie d’Alzheimer reste limité. La mise au point de nouveaux modèles expérimentaux plus proches de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées est plus que jamais nécessaire. Au total, la Fondation a soutenu 10 projets sur ce thème entre 2009 et 2011.

Cliquer ici pour consulter la liste des projets financés dans ce domaine

 

Dans le champ des sciences humaines et sociales

Si la maladie d’Alzheimer est un formidable défi pour les sciences biomédicales, elle l’est également pour les sciences humaines et sociales (SHS). Ces dernières sont en capacité d’analyser globalement la prise en charge, de comparer et d’évaluer les bonnes pratiques, d’intégrer le point de vue des personnes atteintes, les perceptions des proches et des professionnels en mobilisant les différentes disciplines pertinentes (sociologie, anthropologie, démographie, épidémiologie, économie, psychologie, philosophie, droit et science politique). Au total, la Fondation a soutenu 39 projets en sciences humaines et sociales entre 2009 et 2014.

Cliquer ici pour consulter la liste des projets financés dans ce domaine

 A côté de ces appels à projets sur les modèles expérimentaux et en SHS, intégralement organisés et financés par la Fondation, l’équipe de direction a participé à la programmation et/ou à l’évaluation des appels à projets nationaux lancés par :

  • l’Agence Nationale de la Recherche à travers ses programmes blancs et spécifiques : 54 projets de recherche relevant de la recherche fondamentale (biologie, génétique…), de l’épidémiologie, de l’imagerie ou de la technologie ont été soutenus dans la période du Plan Alzheimer 2008-2012 (programmes MNP et MALZ)
  • le Programme Hospitalier de Recherche Clinique, la maladie d’Alzheimer étant fléchée comme axe prioritaire sur les années 2009-2012, la rédaction des projets en anglais a permis une expertise internationale coordonnée par le Conseil scientifique de la Fondation. Ce sont 50 projets de recherche clinique qui ont été financés sur cette même période.

2. Renforcer le potentiel de recherche

Outre le soutien à des programmes de recherche au travers d’appels à projets, l’accroissement de la masse critique de chercheurs (juniors et seniors) travaillant en France sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, est un défi important pour le développement rapide de la recherche. Afin de favoriser le retour ou la venue en France de chercheurs (post-doc / senior) travaillant déjà sur la maladie d’Alzheimer ou issus de thématiques connexes et qui souhaitent (re)orienter leur travaux sur la MA ou les maladies apparentées, la Fondation a lancé des appels à candidature, sous deux formes : a/ Une forme « Junior » pour une position post-doctorale ; b/ Une forme « Senior » pour une équipe innovante senior. Depuis 2010, 8 jeunes chercheurs et deux équipes innovantes ont été soutenus par la Fondation.

Cliquer ici pour consulter la liste des projets financés dans ce domaine

D’autre part, afin d’inciter de jeunes chercheurs (médecins, pharmaciens ou scientifiques) à développer leur carrière sur le long terme sur la maladie d’Alzheimer ou les maladies apparentées, des postes de chefs de cliniques ou d’assistants hospitalier universitaire ont été fléchés annuellement dans les domaines de la gérontologie, de la neurologie, de la radiologie, de la psychiatrie et de la santé publique. La fondation a été chargée de la procédure de recrutement des candidats et du suivi de leurs travaux de recherche. Au total, 47 postes ont été créés de 2008 à 2012.

La création du Diplôme Universitaire « Méthodes de développement industriel : maladie d’Alzheimer et maladies apparentées » en 2009 sous la responsabilité de deux professeurs d’Université Associés issus de l’industrie pharmaceutique, avait également pour objectif de renforcer les connaissances et les compétences des cliniciens en matière de recherche clinique. La Fondation a piloté cet enseignement durant 4 années universitaires, avec une vingtaine d’inscrits à chaque promotion.

3. Développer des outils de recherche performants et originaux, construits en collaboration étroite avec les chercheurs

La Fondation Plan Alzheimer a soutenu trois infra-structures nationales de recherche, le Centre d’Acquisition et de Traitement des Images (CATI), le Groupe Méthodologies Alzheimer (GMA) et la cohorte Memento, plateformes de recherche ouvertes à l’ensemble de la communauté scientifique.

La Fondation a également financé des travaux de recherche pangénomiques, et permis la création du consortium Igap (International Genomics Alzheimer’s Project). Elle a aussi apporté un soutien important au suivi à 10 et à 12 ans de l’étude épidémiologique des 3 Cités.

4. Favoriser les interactions au sein de la communauté scientifique et médicale

Dans la perspective de favoriser les regards croisés entre les chercheurs qui travaillent sur des thématiques ou des disciplines différentes, de créer des réseaux de jeunes professionnels et de faire émerger des collaborations au sein de cette communauté scientifique et médicale, la Fondation organise annuellement des journées d’étude :

  • Les Journées d’animation de la recherche en partenariat avec l’ANR et la DGOS, en 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013
  • Les Rencontres scientifiques et cliniques
  • Les Rencontres Sciences Humaines et Sociales autour de la maladie d’Alzheimer et de ses enjeux

5. Diffuser des informations scientifiques à un large public

Pour répondre aux besoins d'information, la Fondation Plan Alzheimer a créé, en collaboration avec des médecins-journalistes, une application gratuite qui s’adresse à tous (aidants, patients, famille, professionnels de santé et chercheurs), disponible sur Apple Store et Google Play pour smartphone et tablettes.

L’application Alzheimer Infos donne accès de façon claire et synthétique aux informations scientifiques les plus récentes sur la recherche, la prise en charge. Au-delà de l'information, son objectif est d'aider à tisser un lien entre les patients, leurs familles, les professionnels de santé et les chercheurs.

6. Promouvoir une dimension européenne et internationale

Depuis sa création, la Fondation s’est attachée à promouvoir une dimension européenne et internationale de la recherche française. Ainsi, le Professeur Philippe Amouyel, Directeur Général de la Fondation,

  • préside linitiative de programmation conjointe sur les maladies neurodégénératives et en particulier la maladie d’Alzheimer (JPND) qui regroupe 27 pays européens plus le Canada, avec pour objectif de coordonner les efforts de recherche,
  • est membre du World Dementia Council, créé dans le cadre de la Global Action against Dementia, lancée par le Royaume- Uni en décembre 2013.

D’autre part, la Fondation a organisé des rencontres internationales, telles que

  • Colloque « Translational research in Alzheimer disease » 18 septembre 2009 à Paris, co-organisé avec le Leem recherche
  • Séminaire « Case management » 8 et 9 mars 2010
  • Symposium International sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées : les avancées de la recherche – 1er février 2012, Paris

En 2011, la Fondation a apporté son concours à l’organisation de l’Alzheimer’s Association Internationale Conference qui s’est tenue à Paris en 2011.


ensemble,
faisons avancer la Recherche
Je souhaite participer